avril 10th, 2017

HORSE #AlexDiary

Connexion animale, langage du corps, il est l’heure de dresser la bête.

Après 6 heures de train et trois jours de préparation une fois sur le terrain, il ne nous restait plus qu’à prier pour que la pluie cesse. Amen. Nos prières ont été entendues et pendant 1 heure, montre en main, la pluie nous a laissés du répit. En admiration pour le monde équestre depuis toujours, je n’ai pas hésité une seule seconde quand l’opportunité de réaliser une série avec les chevaux s’est présentée.

Direction la Dordogne pour rejoindre les écuries qui nous ont accueillis pour ce shooting. C’est à 25mn de la petite ville de Bergerac que nous avons posé nos valises pour mélanger deux univers.

C’est le sang glacé par un vent puissant que nous avons bravé les terres encore mouillées par la pluie pour rejoindre notre terrain de jeux et rencontrer mes nouveaux partenaires de travail. Devant cette grande bête aux muscles saillants et à l’allure majestueuse, c’était à moi de me mettre en partie à nu pour puiser la force et la beauté naturelle partagées par ces animaux.

 



mars 3rd, 2017

BIRD SET FREE #AlexDiary

 

Processed with VSCO with a6 preset

Processed with VSCO with a6 preset

Libération du corps et confort, l’oiseau prend son envol. Dans l’ idée d’une confrontation entre le style et le confort, nous mélangeons les styles. Armés des basiques d’un dressing, dont le jogging et le t-shirt noir, nous brisons les codes avec trois vestes provenant elles-mêmes de différents styles.

C’est lors d’une triste journée de grisaille et de pluie parisienne que je me suis aventuré, les pieds nus (et le sang glacé) sur les quais de la Seine. A défaut d’avoir la beauté de la mer, il a fallu adapter le décor avec ce que nous propose Paris.

Bird set free, l’oiseau qui s’échappe de sa cage dorée.

– STYLE –

Pantalon : BERSHKA / Manteau : ZARA / Gilet : RIVER ISLAND / Blazer : MANGOProcessed with VSCO with a6 preset

 

Processed with VSCO with a6 preset

 

Processed with VSCO with hb2 preset

 

Processed with VSCO with a6 preset



février 23rd, 2017

Mes yeux ont tenté de te le dire.

mes yeux ont tenté2

Si j’avais su …

Bien souvent, mes mains tremblent à l’idée de dire ce que je ressens et je préfère me taire. Pourquoi ? Peut-être, et même surement, par peur de te dire certaines choses qui t’éloigneraient et que je finisse par te perdre. Mais alors, faut-il se priver d’amour par peur de souffrir ? A quel moment doit-on dire ce que l’on ressent pour quelqu’un ?

J’ai préféré me taire, me taire plutôt que devoir t’effacer de ma vie. Impossible pour moi de t’oublier comme un rêve dont on finit par ne plus se souvenir. Ta présence, même si elle n’était pas quotidienne, faisait briller pour moi une lumière dans un long couloir sombre. Me revoilà plongé dans l’obscurité.

Mon silence a fini par me tuer, et pendant que je retenais ma voix, d’autres n’ont pas hésité à crier. Leurs cris auront eu raison de toi, et c’est aujourd’hui à cette personne que tu appartiens. Tu es parti éclairer les sombres instants d’autres, sans même remarquer que tu as laissé derrière toi une étendue de ténèbres que nul autre ne saurait illuminer.

J’aurais du parler, j’aurais du parler. J’ai pourtant semé des messages, laissé des phrases cachées entre des mots que tu n’a pas su, ou pas voulu décrypter. J’attendais que tu réagisses, j’espérais que tu entendrais la détresse cachée dernière les sourires que tu dessinais sur mon visage. Mais rien.

Quoi de pire que le regret ? Le regret de ne pas avoir dit les choses qui brûlaient mes lèvres un peu plus chaque jour. Je garderai alors les lèvres immolées par la douleur d’être resté silencieux. Une nouvelle cicatrice.

Je rêve que tu viennes éteindre ce feu, cette braise naissante au bord de mes lèvres. Que tu réalises que même si les mots n’ont pas étaient prononcés, ils étaient là juste sous tes yeux. Ils étaient dans les miens qui brûlaient d’envie que tu puisses lire en eux, que je n’ai pas besoin de dire les choses pour que tu les comprennes.

Mais tu as peut-être préféré fermer les yeux.

Les miens sont maintenant vides.

Les tiens plongés dans ceux d’un autre.

 



février 16th, 2017

– NEW –

communiqué de press alex diary



février 9th, 2017

Mes amis, le célibat et moi … PART 2

Je dois bien vous avouer que la première partie de « mes amis, le célibat et moi » n’a pas plu à tout le monde, enfin pas à tout mon entourage, devrais-je plutôt dire. Certaines personnes se seraient-elles reconnues ? Oups.

Mais, entre-temps, mon aventure de célibataire a continué sa route. Seul problème, elle a avancé moins vite que la vie amoureuse de certaines de mes amies qui (si on les écoute) sont à la limite de se marier après 48 h. Et oui, il faut croire que pour certaines chanceuses, le coup de foudre existe toujours. A quand le « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants » ?

C’était déjà plutôt agaçant, mais alors quand elles trouvent le « mec parfait », là ça devient carrément infernal. Honnêtement qui supporterait de passer toutes ses journées avec une fille pendue à son téléphone entrain de sourire béatement au moindre message qu’elle reçoit de « l’homme de sa vie ». Nul besoin de préciser qu’ils parlent littéralement du soir au matin, si ? Coupez lui sa ligne svp. Puis au passage, retirez lui aussi Snapchat car les selfies envoyés à son amour pour lui dire des « tu me manques » une bonne dizaine de fois par heure, c’est « le pompon sur la Garonne » comme je dis souvent.

Mais pour une fois, j’ai tenté de prendre sur moi, de faire des efforts. Vous aurez compris que j’ai échoué. Je dois développer une sorte d’allergie aiguë aux couples amoureux. C’est grave docteur ?!

Je commence à craindre de devoir écrire, d’ici peu, un article nommé « Mes amis, leur mariage et mon célibat »… Quand on voit la vitesse de développement des relations de mon entourage, on se croirait dans l’émission « mariés au premier regard » alors que de mon côté, c’est plutôt le début de « Bridget Jones ». Sauf que je reste bloqué au stade dépression et glace dans mon canapé.

Et puis, histoire de bien remuer le couteau dans la plaie, nous arrivons bientôt à ma fête favorite de l’année, j’ai nommé : La Saint Valentin. Cette magnifique soirée que tous mes adorables amis en couple vont se faire un plaisir à me raconter dans les moindres détails pendant que je ferai semblant d’ écouter avec un regard rempli d’ennui. J’ai hâte.

Allez, santé et bonne st valentin ! On se retrouve pour la 3ème partie le 15 février (pour les survivants).



Creative Director, Photographer and Stylist in Paris,
Alex creates complete social media strategies, premium unique content and digital campaigns for boutique, high street and luxury brands.

contact@leblogdalex.com

Let’s connect:

translate

INSTAGRAM / @ALEXANDREDNT

FOLLOW ME ON SNAPCHAT

FOLLOW ME ON SNAPCHAT
SheIn -Your Online Fashion Sexy dresses
Homme_300x250