janvier 21st, 2017

« Tu as la tristesse dans les yeux …. »

yeuxJe n’oublierai jamais cette phrase.

Ce n’était pas la première fois que j’entendais ça, même si les mots changeaient, ils avaient tous le même sens. Tristesse, mélancolie, désespoir. Il y a bien longtemps que je n’avais pas entendu autre chose vis à vis de mon regard.

Mais comment avoir le regard pétillant quand tout, autour de vous, vous déçoit, quand les gens vous détruisent, quand on se sert de votre gentillesse sans jamais un retour à votre égard ? Quand vous rêvez votre vie, plutôt que de vivre vos rêves ?

Il y a des matins, où tout paraît sombre, quand vous avez beau faire des efforts pour sourire mais que cette action semble impossible pour votre cerveau. C’est comme si vous étiez incapable de voir le verre à moitié plein, tout paraît soudain si vide. Vide comme votre regard.

Respire Alexandre, demain sera un autre jour. Trouve cette chose qui rendra l’étincelle à tes yeux. Bats toi.

Ne pas baisser les bras, si la vie est un combat alors trouvez la chose qui vous donne la force de vous battre, une personne, un rêve qui, à la fin du combat, deviendra réalité. Il n’y a pas de parcours sans obstacles, le but étant de ne pas abandonner quand on les croise. Certains obstacles laissent des traces, des blessures qui cicatrisent lentement voire même, qui ne finissent jamais de cicatriser. Mais servez-vous en. Chacune de ces cicatrices est une leçon qui vous fera avancer. Le souvenir d’une erreur à ne pas reproduire. Ce qui ne vous tue pas, vous rend plus fort.

Si on vous dit que vous avez de la tristesse dans le regard, alors fermez les yeux. Réfléchissez à la source qui alimente cette tristesse. Prenez du recul sur la situation et parlez en autour de vous, bien souvent il est bon d’avoir un avis extérieur afin de voir ce qui est devenu invisible à votre regard.

Puis , ouvrez de nouveau les yeux.

 



janvier 1st, 2017

Mes amis, le célibat et moi …

Qui n’a jamais eu envie de gifler une copine alors qu’elle prenait un malin plaisir à nous déballer sa parfaite petite vie amoureuse autour d’un café, pendant que nous, nous sommes abonnés aux éternels célibataires ? Avouez.

Je ne dis pas que je ne suis pas content pour elle, mais avouons que ce n’est jamais une partie de plaisir de voir quelqu’un nous rappeler à quel point notre vie amoureuse est  plus ennuyante qu’une soirée devant « Silence ça pousse« . On se retrouve là à faire semblant d’écouter les longues tirades de cette fameuse copine qui vit une nouvelle histoire d’amour chaque mois, pendant que vous passez vos soirées en tête à tête avec Instagram (où vous affichez vos sublimes photos de couple) dans un pyjama qui serait la définition même du « tue l’amour« .

J’ai parfois même du mal à comprendre comment ces personnes ne se rendent pas compte que, pendant qu’elles étalent leur bonheur, j’espère secrètement au fond de moi qu’elles s’étouffent avec leur café afin de m’épargner la fin de l’histoire. Je ne dis pas que je ne suis pas content pour vous, mais sérieusement, c’est quand même plus drôle, pour moi et mon célibat, quand vous me racontez vos problèmes, ce qui, quelque part, me rassure et me conforte dans ma solitude.

Surtout que (car oui, il y a plusieurs personnes comme ça dans mon entourage) ce sont toujours les personnes les moins sérieuses et les plus « jemenfoutiste » qui finissent en couple. Monde cruel. Les années passent et je vois les gens autour de moi m’annoncer leurs fiançailles, me présenter (ce qu’elles pensent être pour la énième fois) l’amour de leur vie, même si entre nous, je dirais plutôt l’amour  de quelques nuits pour certaines …

Alors que faire ? Doit-on dire clairement à ces copines que nous ne voulons plus entendre parler de leurs idylles amoureuses au risque de passer pour un mauvais ami ? Ou doit-on continuer à faire semblant de les écouter, risquant un jour d’exploser et de dire bye bye à toutes ces copines qui vivent dans un conte de fée …?

Après tout, ce n’est pas comme si nous étions seuls par choix, sinon nous ne nous plaindrions pas. Voilà pourquoi la situation est encore plus compliquée à vivre. Alors ces amis qui passent leur temps à vous le rappeler, non merci.

Doit-on faire du tri entre nous, nos amis et notre célibat …?



novembre 23rd, 2016

Toi.

nouveau-document-120161118155220452Un regard, un parfum, un sourire.

Toutes ces petites choses qui font naître l’attachement. Ces petites choses qui font que le seul endroit où vous voulez être, c’est dans ses bras. Cette sensation de sécurité, ce sentiment de paix que vous ne retrouvez nulle part ailleurs.

Toutes ces petites choses qui rendent cette personne unique à vos yeux, toutes ces petites choses que vous ne retrouvez pas chez les autres, comme si elles ne pouvaient exister qu’à travers un seul être. A travers toi. Toi qui a tout chamboulé, toi qui a remis en doute toutes les certitudes que j’avais avant que tu ne sois là. Reste, ne me laisse pas.

S’attacher à quelqu’un, c’est lui donner le pouvoir de vous détruire, c’est baisser les armes devant son regard et être démuni, c’est laisser cette personne vous démasquer, lui permettre de découvrir vos failles en priant secrètement pour qu’elles ne soient jamais retournées contre vous.

Vous risquer à ressentir un manque terrible, penser à son regard une fois seul le soir dans votre lit. Vous questionner, vous torturer … et Toi, penses-tu à moi comme je pense à Toi ?



septembre 23rd, 2016

Instinct de survie

img_0822

Fin de l’été.

Reprise de la vie, de la routine, du presque monotone.

Je suis toujours triste quand je vois l’été mourir; au revoir les journées à écouter le son des vagues, au revoir les apéros en terrasse les pieds dans le sable. S’il y a bien une raison qui fait que j’aime l’été c’est qu’en été, j’ai l’impression de ne jamais être triste. Je suis toujours entouré par mes amis, par ma famille, par cette ville dans laquelle j’ai grandi. Il est dit que le seul fait de voir la mer rend heureux, et je suis bien d’accord.

Cette vaste étendue d’eau nous fait oublier nos problèmes, on regarde ce grand voile bleu et alors tous nos petits soucis se noient les uns après les autres et laissent place à ce sentiment de liberté. Comme si nous avions passé notre vie à avoir le souffle coupé, et que soudain nous pouvons respirer de nouveau. Mais malheureusement, comme on le sait bien, toutes les bonnes choses ont une fin. Il est temps pour moi de quitter ma chère mer et de survivre à ce nouvel étouffement. L’instinct de survie.

J’aimerais me laisser mourir au bord de l’eau, l’esprit vide de toutes mauvaises ondes, le coeur libre. Laisser mon corps partir, bercé par le doux son de la mer.

Au revoir été 2016, dans quelques mois, nous serons de nouveau réunis.

img_0825

img_0842

img_0845

img_0849



Creative Director, Photographer and Stylist in Paris,
Alex creates complete social media strategies, premium unique content and digital campaigns for boutique, high street and luxury brands.

contact@leblogdalex.com

Let’s connect:

translate

INSTAGRAM / @ALEXANDREDNT

FOLLOW ME ON SNAPCHAT

FOLLOW ME ON SNAPCHAT
300x250 Topman FR New Collection 2
Homme_300x250